Blog
Analyses & carnet de bord sur l'art, le management et la culture data
Quels défis les galeries d’art doivent-elles relever aujourd’hui?

Aujourd’hui, la proéminence de la technologie dans tous les champs et domaines d’activité est indéniable. C’est indéniable. Les réseaux sociaux, le e-commerce constituent des enjeux de taille auxquels le marché de l’art doit faire face. Plus que la technologie, c’est la façon dont les galeries – et le marché de l’art en général – travaillent qui nous interrogent et nous souhaitons avec notre outil proposer un nouveau service innovant au service d’un marché en pleine mutation. Nous partageons dans cet article notre analyse du marché de l’art à l’heure du numérique mais également les perspectives à venir grâce au développement de la technologie sur le marché de l’art.

Des galeries encore sous digitalisées

En regardant les nombreuses observations, posts, études sur le marché de l’art en ligne, la tendance est claire: depuis le milieu des années 2000, le digital a permis de renouveler le marché de l’art en faisant émerger de nouveaux modèles économiques autant de nouveaux usages en matière d’achat et de consommation d’informations sur le marché de l’art. Cet état des lieux est excitant et démontre que le marché de l’art n’est plus en marge de la « révolution numérique ».

Pourtant, trop souvent les galeries – et les gestionnaires de collection de façon plus général – ont encore une gestion manuelle de leur activité. Cette gestion manuelle n’est en soit pas un mal mais elle constitue un désavantage considérable eu égard ce que l’écosystème numérique peut offrir comme perspectives et opportunités.

Des challenges autant technologiques qu’organisationnels

L’un des plus gros challenges auxquels les galeries doivent faire face sont technologiques, c’est vrai, mais pas uniquement. Sur cet aspect technologique, une précision s’impose: Le digital a créé un environnement de plus en plus complexe au sein duquel les limites sont de plus en plus floues. Grâce aux technologies, les galeries et les gestionnaires de collection peuvent travailler de manière plus collaborative. Nous croyons fermement que les enjeux sont également organisationnels. Dans le domaine du marketing et les entreprises dans le secteur du retail ont su progressivement intégrer de nouveaux modes d’organisation et de nouveaux outils pour accompagner cette transformation. En France, aujourd’hui beaucoup de galeries prennent la mesure de ces changements mais il est extrêmement difficile de faire évoluer ces pratiques quotidiennes quand les outils à disposition sont trop complexes, parfois obsolètes et souvent n’incitent à ce changement de paradigme.

Améliorer sa façon de travailler, sans effort

Depuis plusieurs mois, nous avons eu l’occasion d’échanger avec différents acteurs du marché de l’art (collectionneurs, galeristes, marchands…); le défi que nous avons pu identifier à l’issue de ces échanges, comment accompagner la façon de travailler des gestionnaires de collection sur les aspects opérationnels, marketing et vente sans rompre de façon abrupte avec les usages? Cette question est un véritable enjeu qui nécessite de prendre la mesure du travail quand on doit promouvoir, vendre et gérer des artistes ou des oeuvres. Nous avons pris conscience qu’il y avait deux axes de travail déterminants :

– Être capable de réduire autant que possible le temps passé à mettre à jour une base de données complexe en conservant un haut de niveau d’informations utile.

– Favoriser la diffusion d’informations relative aux collections/collectionneurs simplement, rapidement aux équipes en charge de ces questions.

L’enjeu de l’organisation de l’information

La gestion de collections implique de fait de gérer un gros volume de données, parfois de nature très différente. C’est une problématique relativement complexe qui s’amplifie à mesure que la quantité d’oeuvres à gérer augmente. Sans outils conçus et calibrés pour cela, la gestion devient un véritable casse-tête quotidien. En effet, être à jour des achats, acheteurs, de la localisation des oeuvres, des documents légaux et officiels associés (offres, factures, fiche de suivi, certificats…) est un travail chronophage, complexe qui nécessite de la rigueur.

Qu’il s’agisse de galeries ou de collectionneurs indépendants, de nombreux acteurs ne possèdent pas de système pour structurer pour ces informations. Une des raisons, c’est le prix de la licence parfois exorbitant de ces solutions et un engagement sur plusieurs années, qui peut effrayer voire dissuader les plus intéressé(e)s. Parce qu’il faut avoir conscience également qu’un système d’inventaire est nécessaire mais pas suffisant car il faut stocker aujourd’hui énormément d’infos précises pour améliorer la connaissance client et optimiser la gestion de la relation-client.

Module « Premiers pas », un module d’aide pour une prise en main facilitée de l’outil.

Pourquoi AnatoleTools peut révolutionner la gestion des galeries d’art?

Parce que nous avons conçu un software en phase avec les nouveaux enjeux de la gestion de collections impliquant relation-client personnalisée. Ainsi, nous avons développé une solution logicielle dans le nuage, baptisée AnatoleTools, qui permettra aux galeries – et à tous les professionnels du marché de l’art – de pouvoir gérer l’ensemble des aspects organisationnels de leur activité qu’il s’agisse de gestion d’inventaire, de marketing, de vente ou de relation-client.

Module de gestion de facture au sein d’AnatoleTools

 

Accompagner une gestion plus intuitive et facilitée de votre activité quotidienne

Anatole est un software de gestion en ligne sécurisé (à l’aide du protocole SSL) qui vous aide à gagner des heures de travail, à piloter votre activité et à mieux vendre en ligne à l’aide d’une API simple d’usage. Découvrez notre page produit pour en savoir plus.

Notre proposition de valeurs et nous y croyons fermement est que votre gestion quotidienne sur les aspects opérationnels, marketing et vente seront simplifiés et automatisés, et tout ça, à partir de 99€/mois, sans engagement.

Ce qui différencie notre solution des autres systèmes de gestion en cloud

Notre solution a été conçue avec un stack solide et bénéficie d’un environnement sûr et sécurisé, car c’est une compense décisive du cloud. Pourtant, la technologie ne constitue pas un axe de différenciation que nous jugeons assez fort.

Nous nous percevons comme un fournisseur de services full-stack (technologie, support…) au service d’un marché en pleine mutation. Nous fournissons plus qu’une technologie, nous offrons aussi une vision à nos clients dans un environnement de plus concurrentiel où technologie, marketing et vente se confondent de plus en plus.

La technologie jouera un rôle majeur sur le marché de l’art d’ici cinq ans

Au cours des cinq dernières années, internet et les technologies connectées ont eu un impact considérable sur le marché. Le marché s’est ouvert aux néophytes laissant émerger de nouveaux services riches et puissants, c’est notamment le cas aux Etats-Unis et en Allemagne avec une multitude de solutions de gestion dans le cloud. Pourtant, aujourd’hui, les process restent encore très manuels et il y a de la place pour améliorer ces processus d’organisation, les automatiser et les rendre plus simples au quotidien. Nous avons une certitude: la technologie jouera un rôle encore plus important et accélérera le développement du marché de l’art. Les marketplaces, les solutions basées sur la blockchain ou encore les apps pour la découverte d’oeuvres commencent à envahir le marché.

Une question se pose aujourd’hui: Avec l’émergence de la vente en ligne, quel rôle doit jouer une galerie d’art, un marchand d’art dans un monde de plus en plus connecté et dans lequel l’information circule de mieux en mieux et de plus en plus vite? Pour nous, les galeries restent les organes les plus importants dans le soutien et la promotion de la création artistiques. Mais les enjeux vont au-delà de la transformation des galeries, elles doivent devenir des entités capables d’offrir des expériences d’achat en ligne de plus en plus riches, personnalisées et de grandes valeurs. Les galeries doivent également pouvoir offrir une relation-client exceptionnelle que vous soyez au Brésil, en France ou au Japon en s’appuyant sur la puissance de la donnée pour mieux connaître leurs clients et apprendre à utiliser internet comme un véritable canal d’acquisition et de vente additionnel.

Leave your Comment